Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HOMME SANS VISAGE (L')

Un film de Mel Gibson (USA, 1993)

D’après :                 The Man Without a Face

Thème :                  Pédérastie

Terrain :                  Village, campagne

Epoque :                 Eté 1968

Situation :              USA

Genre                      Etude de mœurs 

Age :                       12 ans

Nudité :                   Non

Acteurs ado :         Chuck = Nick Stahl

 

Précisions :             Couleur 104 minutes

 

 

Synopsis : Justin McLeod est un professeur qui vit comme un reclus dans une très grande maison au bord d’un lac, à quelques kilomètres du village de Cranesport, depuis 7 ans, après qu’un accident l’ait terriblement défiguré. Seul son chien lui tient compagnie et personne ne le voit en ville, sauf l’épicier chez lequel il va faire ses courses après l’heure de fermeture officielle du magasin. Chuck, un garçon de 12 ans, qui habite ce village, est entouré de deux soeurs et de sa mère. Les trois enfants sont issus de trois pères différents. Chuck s’entend mal avec sa famille, qui le traite comme un demeuré, surtout après qu’il ait raté son examen d’entrée à l’académie militaire d’Holyfield que son père avait fréquentée. Chuck est plus ou moins intégré à une bande de garçons de son âge ou un peu plus âgés que lui, et ils font ensemble des ballades en vélo ou en petit bateau à moteur. Ils s’approchent un jour de la maison de l’étrange professeur, et sont surpris par son chien qui les fait décamper. Mais Chuck, qui veut à tous prix repasser son examen d’entrée à l’académie, vient le trouver pour lui demander de l’aider spécialement en maths et en latin. Le professeur accepte mais l’apprentissage est lent et difficile, l’élève ne comprenant pas toujours ce que le maître veut lui faire faire, comme creuser des trous pour les reboucher ensuite. Peu à peu, l’enseignement se fait plus classique, mais aussi les deux personnages se rapprochent et se font des confidences. Chuck apprend ainsi que son ami e eu un terrible accident de voiture et qu’il était alors avec un de ses élèves qui est mort dans cet accident. En ville, on apprend que Chuck passe son temps chez le défiguré, et tout le monde s’inquiète : sa mère, le sheriff en particulier. On fait savoir à Chuck que le passé de ce Monsieur McLeod est trouble, qu’il est suspecté d’avoir eu des relations sexuelles avec un de ses élèves. Chuck veut en avoir le coeur net et se rend chez le professeur en cachette. Celui-ci ne veut rien lui répondre, se contentant de lui dire que c’est à Chuck de le juger. Celui-ci passe son examen et réussit à rentrer à l’académie, mais les deux amis n’ont jamais réussi à se voir, toute rencontre leur ayant été interdite. De retour de son institution, Chuck se précipite pourtant à la maison du professeur, qui est vide. Seule une lettre d’adieu l’attend. Dans les quelques dernières scènes du film, on voit Chuck réussir brillamment sa sortie de son académie ; il a alors 15 ans. Pendant la cérémonie, il a tout juste le temps d’apercevoir au loin son ami professeur, et de lui faire un signe de la main.

Thèmes abordés en rapport avec la recherche : Le thème unique de ce film est la méfiance de la société vis-à-vis de toute relation hors norme, en l’occurrence, une relation d’amitié entre un homme et un jeune adolescent. Alors que cet homme est le seul avec lequel il soit heureux, compris et en confiance, sa famille ne pouvant lui offrir rien de bon, une amitié comme celle-ci dérange. Sous-jacent est le thème de la pédophilie, véritable hantise de la fin du vingtième siècle.

Jugement en rapport avec la recherche : Le thème est très justement abordé, montrant à quel point la société est injuste de vouloir casser ce qui est beau et bon et surtout profitable pour le garçon.

Tag(s) : #Adolescence, #Garçons, #Cinéma, #Pédérastie, #Etats-Unis
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :