Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BOY WITHOUT SOUL

Un film de Wiktor Grodecki (Tchécoslovaquie, 1995)

 

Thème :                  Prostitution adolescente

Terrain :                  La rue

Epoque :                 Contemporain, années 1990

Situation :              Tchécoslovaquie, Prague

Age :                        15-18 ans

Genre :                    Film documentaire

Acteurs ado :         Inconnus, ce ne sont pas des acteurs professionnels

Durée :                    Couleur, 94 minutes

 

 

Synopsis -  Le film est plus ou moins divisé en deux parties. La première consiste en une suite d’interviews très saccadées d’une dizaine de garçons de 15-18 ans qui se prostituent à Prague, pour la plupart à la gare centrale. Chacun expose sa situation et son parcours. Les lieux de drague sont montrés par la caméra, mais les adolescents ne sont jamais filmés en situation. Comme la plupart d’entre eux ont participé au tournage de films pornographiques, la seconde partie du film nous fait entrer dans cet univers dont deux ou trois producteurs tiennent le marché. Nous suivons l’un d’eux, Pavel Rousek, qui dissèque des cadavres le jour à la morgue et fabrique des films pornos gays la nuit, chez lui, dans la banlieue de Prague ; sans scrupules, il utilise quelques dizaines de garçons à partir de 12 ans pour réaliser des films spécialement pour des distributeurs allemands, très exigeants sur certains points, comme l’absence de préservatifs. L’argent est la seule motivation de ces ados, qui viennent généralement de villes de province. Quant aux clients, que le film ne montre jamais, ce sont souvent des tchèques, mais aussi des Allemands, des Autrichiens ou des Suisses, généralement issus d’un milieu peu fortuné, qui peuvent se procurer à Prague des garçons à  un bon prix. Les dernières séquences reprennent les interviews des garçons, sur le thème de leur âme. Tous répondent qu’ils vendent leur corps, mais pas leur âme.

 

Thèmes abordés en rapport avec la recherche –  Exclusivement la prostitution adolescente, dans une grande ville, et la participation des prostitués au tournage de films pornographiques.

 

Jugement en rapport avec la recherche –  Le film ne cherche pas spécialement à porter un jugement. Il expose d’une façon assez neutre, crue. Il montre toutefois un univers de laideur, d’ennui, où les sentiments ont disparu, où l’argent dicte les conduites, mais pas nécessairement un monde désespérant.

Tag(s) : #Adolescence, #Garçons, #Cinéma, #Sexualité, #Pédérastie, #gay, #relations sexuelles, #prostitution, #Pornographie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :