Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BEAUTIFUL THING

Un film de Hettie McDonald (Royaume-Uni, 1996)

 

D’après :                 la pièce éponyme (1993)

Thème :                  Homosexualité adolescente

Terrain :                  Famille et rue

Epoque :                 Contemporain

Situation :              Dans la ville de Thamesmead, au sud-est de Londres

Genre :                    Analyse de la société

Age :                        16 ans tous les deux

Nudité :                   Non

Acteurs ado :         Jamie = Glen Berry

 

 

Synopsis - Pendant un été chaud dans un grand immeuble de la cité de Thamesmead, au sud-est de Londres, Jamie, un adolescent de 16 ans est rejeté par ses camarades d’école et sèche l’école pour éviter de faire du foot ; il a des relations très dures avec sa mère Sandra, qui vit avec un homme baba cool d’une trentaine d’années, Tony. Ste, un garçon du même âge que lui et qui habite sur le même pallier, se fait régulièrement frapper par son père alcoolique et par son grand frère. Sur le même palier se trouve également une fille noir de leur âge, Leah, renvoyée du lycée, qui vit d’une façon excentrique, dans le monde de la musique de Mama Cass.  Un soir, Sandra ramène à la maison le jeune Ste couverts de bleus ; elle le fait dormir dans la chambre de son fils Jamie. Les deux garçons se lient d’amitié, une amitié qui se transforme en un sentiment amoureux bien difficile à admettre par l’un comme par l’autre, puis à défendre.
 
Thèmes abordés en rapport avec la recherche –  Le thème central du film est l’homosexualité à l’adolescence : comment l’assumer, comment la révéler à son entourage et comment se faire accepter par celui-ci.
Jugement en rapport avec la recherche –  Le film défend la tolérance, avec une pointe d’humour et d’idéalisme. Dans une banlieue ouvrière, on aurait pu s’attendre à ce que ce « coming out » soit plus difficile à réaliser, notamment vis-à-vis de la mère de Jamie, qui se rapproche de son fils. Dans une scène finale, alors que Jamie et Ste se mettent à danser enlacés sur la place devant l’immeuble, devant les passants médusés, Sandra n’hasite pas à se joindre à eux en dansant avec l’une de ses voisines.
Commentaires particuliers - Avant de devenir un film mythique pour toute une génération d’homos lors de sa sortie en salles en 1996, "Beautiful thing" fut une pièce de théâtre à succès. Son jeune auteur, Jonathan Harvey (24 ans au moment de l’écriture) cherchait à bousculer les préjugés, encore tenaces à l’époque, en donnant une image positive et ouverte de l’homosexualité. Pour lui, "Beautiful thing" devait être "un antidote au film "Maurice" autre œuvre gay culte qui décrit, lui, une homosexualité chic et discrète à laquelle il était assez difficile de s’identifier. Résultat : un conte de fées urbain où l’amour finit par l’emporter sur le regard des autres, la magie sur la dure réalité d’une vie en banlieue. Et surtout, un film léger, évident, permettant à chacun une identification pleine d’espoir. Vingt ans après, le message du film n’a pas pris une ride : pauvres, riches, hétéros ou homos, nous avons tous droit à l’ivresse du sentiment amoureux, à notre "Beautiful thing" !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :