Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Une réalisation de John N. Smith (Canada, 1993)

 

D’après :                 Une mini-série télévisuelle canadienne

Titre original :        The Boys of St. Vincent

Genre :                    Pédophilie - Pédérastie – Violences sexuelles par des adultes

Relations :              MB

Terrain :                  Orphelinat catholique de garçons

Epoque :                 Années 1980

Situation :              Canada, Terre Neuve

Genre                      Drame

Age :                        10-15 ans

Nudité :                   Oui

Abus sexuel :         Oui, violences physiques

Acteurs ado :         Kevin Reeny = Johnny Morina

DVD :                      Oui

Précisions :             Couleur, 185 minutes en deux parties

 

 

Synopsis : Sorte de documentaire en deux parties, sur les abus physiques et sexuels commis par les frères du Mount Cashel au Canada à la fin des années 1980. La première partie retrace les abus sexuels et comment ils ont été couverts par l’Eglise et par l’Etat ; quand Kevin, 10 ans, arrive à St. Vincent, il est très vite pris en affection par le Frère Lavin, le superintendant. Devenu son chouchou, il est régulièrement sodomisé et battu, traumatisé par cet homme. Il n’est pas le seul dans cette situation : presque tous les Frères ont leur chouchou et s’en servent de la même manière ; dans les dortoirs, ils viennent régulièrement caresser les garçons. Kevin s’enfuit, mais il est rattrapé. L’enquête de police commence, mais les Frères ne sont pas inquiétés, car un arrangement est conclu. La deuxième partie couvre les procès 15 ans après. Le Frère Lavin est marié et a deux enfants. Il est mis en accusation mais laissé en liberté. Dans l’attente de son procès, il se rend régulièrement auprès d’un psychiatre auquel il ment régulièrement. Une commission d’enquête est installée, qui auditionne les principaux responsables de l’affaire, à tous les niveaux : services sociaux, chef de la police, évêque, ministre de la justice de la Province… Tout ont une très mauvaise mémoire ou déclarent n’avoir jamais entendu parlé de violences physiques et sexuelles à Saint Vincent. Pendant ce temps, les principaux témoins sont contactés par la police et convoqués pour témoigner au procès. Un ancien élève, qui se drogue et fait le gigolo, avec un passé judiciaire, malmené au procès, meurt très vite d’une overdose. Ce drame pousse Kevin, jusqu’alors très réticent à témoigner, à se présenter à la barre, où il dira tout, bouleversant tout le monde, et tout particulièrement la femme de l’ex-frère Lavin, qui quitte son mari pour le soustraire de leurs enfants.

 

Thèmes abordés en rapport avec la recherche –  C’est celui de la violence physique et sexuelle institutionnelle, quasi généralisée, dans un internat pour garçons orphelins.

 

Jugement en rapport avec la recherche –  Le regard du réalisateur est doublement et justement sévère. D’abord contre les frères eux-mêmes, véritables bourreaux, et contre les institutions civiles et religieuses, qui ont tout couvert alors qu’elles savaient.

Tag(s) : #Adolescence, #Sexualité, #Abus sexuels, #Cinéma, #Garçons, #pensionnat, #cinéma, #enfance maltraitée, #prêtres, #relations sexuelles, #église catholique, #école, #Canada, #Orphelin

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :