Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Film de Volker Schlöndorff (Allemagne, 1996)

 

D’après :                 le roman du même nom de Robert Musil

Titre original :        Der Junge Törless

Thème :                  Sévices sexuels entre ados

Terrain :                  Internat de garçons

Epoque :                 Peu après la première guerre mondiale

Situation :              Autriche

Genre :                    Etude de moeurs

Age :                        15 ans

Nudité :                   Non

Acteurs ado :         Toerless = Mathieu Carrière

Précisions :             Noir & Blanc, 110 minutes

 

 

Synopsis : Törless, un beau et grand garçon de 15 ans, intègre un pensionnat ancien et éloigné en pleine campagne autrichienne, un bâtiment massif situé à l’extérieur d’un village relié au monde par une petite gare. L’école comprend apparemment une centaine de garçons, et Törless fait partie de la section des plus grands. Très réservé, il se lie pourtant avec deux anciens, Beineberg et Reiting, plus âgés que lui, qui ont pris leurs habitudes en ville. Ils fréquentent ainsi l’auberge locale ainsi que Catherine, qui vit dans une chambre du premier étage. Törless les suit dans ces virées sans pour autant participer, même s’il est fasciné par les filles du village. Il découvre par hasard qu’un élève de sa classe, un garçon d’une quinzaine d’années du nom de Basini, a volé de l’argent dans le placard d’un de ses camarades. Ayant mis au courant Beineberg et Reiting, ceux-ci utilisent le larcin de Basini pour le faire chanter, l’humilier en l’emmenant dans le grenier pour le traiter comme un esclave, appliquant sur lui d’étranges théories qui se manifestent par des exercices sadiques. Törless observe la distribution des rôles entre les maîtres et leur jeune esclave, ainsi que l’attitude du reste de la classe. Aprés un premier mouvement de révolte, où il voudrait que le coupable soit exclu du collège, il approuve la décision de ses camarades. C'est l'attitude du voleur qui le fascine. Le fait qu'un garçon, jusqu'à hier son égal, par un simple geste, puisse descendre au rang d'esclave, l'intrigue. Un soir, Törless assiste, dans le grenier qui sert de cache à ses camarades, à une séance où Basini est déshabillé et fouetté par ses camarades. Sous l’emprise de l’excitation des sens, il en vient lui-même à exiger de Basini qu’il répète : « Je suis un voleur », ce qui devient sous la contrainte de Beineberg et Reiting : « Je suis une bête sournoise, votre bête sournoise et vile. A l’occasion de courtes vacances pendant lesquelles Basini et Törless restent presque seuls dans le collège, celui-ci apprend que ses deux amis imposaient aussi à Basini des relations sexuelles. Ce dernier supplie Toerless de faire cesser ses tortures, mais ce dernier lui conseille de se dénoncer auprès du directeur. Il commence alors à se désolidariser de plus en plus de Beineberg et de Reiting, mais ceux-ci exploitent sa longue complicité pour le forcer à rester avec eux. Beineberg et Reitinge surprennent ce projet de dénonciation et livrent Basini à la classe. Il est battu, attaché par les jambes à une corde et balancé. C'est presque un lynchage auquel l'arrivée des professeurs met fin in extremis. Un conseil des professeurs est réuni pour élucider les évènements, mais Toerless a disparu  en ville, effrayé par la férocité de ses amis déchaînés ; Il erre plusieurs jours avant d’être retrouvé par un gendarme qui le ramène au collège. Devant les professeurs, aucun élève n'a parlé. Toerless essaie d'expliquer les raisons de sa complicité, sa recherche d'une vérité psychologique qui a fait de lui un contemplateur passif. Basini quitte le collège, ainsi que Toerless.

 

Thèmes abordés en rapport avec la recherche –  Le thème central du film, c’est la violence, administrée, subie et perçue. Les relations sexuelles imposées par Beineberg et Reiting à Basini s’inscrivent dans ce cadre. Elles ne sont jamais montrées. Il est suggéré qu’un tel comportement n’est pas inhabituel dans cet établissement et qu’une affaire a éclaté récemment, qui s’est soldée par un renvoi.

 

Jugement en rapport avec la recherche –  Aucun jugement particulier n’est porté sur ces abus sexuels, qui sont dénoncés comme une forme de tyrannie.

 

Tag(s) : #Abus sexuels, #Adolescence, #Homosexualité, #Sexualité, #gay, #Amitiés particulières, #Cinéma, #Garçons, #pensionnat, #Autriche

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :