Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

THE CHILD I NEVER WAS

Film de Kai S. Pieck (Allemagne, 2000)

 

D’après :                 Un fait divers authentique

Titre original :        Ein Leben lang kurze Hosen tragen

Thème :                  Abus et violences sexuels sur des garçons

Terrain :                  Une ville allemande de la Ruhr

Epoque :                 Entre 1962 et 1966

Situation :              Allemagne, la Ruhr

Genre :                    Drame

Age :                        15 ans

Nudité :                   Non

Acteurs ado :         Jürgen à 15 ans = Sebastian Urzendowsky

 

 

Synopsis : Le film est traité sous l’angle d’une confession d’un garçon de vingt ans, Juergen Bartsch, qui pendant quatre années, entre 1921 et 1966, tortura, abusa sexuellement et tua quatre jeunes garçons d’une douzaine d’années. Il avait 15 ans au moment où il commit son premier crime, 19 ans au moment du dernier. Cette confession est entrecoupée de flash back sur son enfance. Le jeune Juergen est un enfant adopté, qui vit dans une famille sans aucune chaleur. Pensionnaire dans un établissement catholique, il découvre que les garçons ont des relations sexuelles entre eux, mais il ne veut pas s’y joindre. Les amitiés entre garçons sont déclarées suspectes et violemment combattues par les prêtres. Pourtant l’un d’eux invite Juergen dans son lit. Celui-ci, qui a déjà commis ses premiers meurtres, n’accepte pas d’être abusé par le prêtre, mais déclare que c’est moins grave que les actes qu’il commet. Ceux-ci sont d’une extrême violence, et le spectateur assiste à des scènes pénibles montrant crûment comment l’adolescent s’y prend pour séduire de jeunes garçons et comment il en arrive à les tourmenter, à les faire souffrir et à les tuer.

 

Thèmes abordés en rapport avec la recherche –  Le thème central, c’est l’abus sexuel et physique, porté à son paroxysme, d’un adolescent psychologiquement très malade sur des garçons. Accessoirement, le film évoque les amitiés particulières entre garçons et la pédérastie des prêtres, dans un internat catholique.

 

Jugement en rapport avec la recherche –  Il s’agit d’un fait divers particulièrement horrible, presque inimaginable. Le réalisateur en transcrit toute l’horreur.

 

Commentaires particuliers – Très pénible à voir pour des personnes sensibles.

Tag(s) : #Adolescence, #Sexualité, #Abus sexuels, #Homosexualité, #Internat, #Pédérastie, #Amitiés particulières, #garçon, #gay, #cinéma, #Allemagne

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :