Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Un film de Lindsay Anderson (UK, 1968)

         

Thème :                  Amitiés particulières – Homosexualité adolescente – Abus sexuels entre adolescents

Terrain :                  Public School la plus célèbre d'Angleterre

Epoque :                 Années 1960

Situation :              Grande Bretagne

Genre :                   Drame

Age :                      Les âges varient de 12 à 20 ans

Nudité :                  Non, sauf quelques ados plus âgés sous la douche quelques secondes

Acteurs ado :         Bobby Philipps = Rupert Webster

Palmarès :             Palme d’or Festival de Cannes, 1969. 16ème meilleur film de tous les temps pour le magazine anglais Total Film

Précisions :             Couleur, 115 minutes, Anglais sous-titré en Français

 

 

Synopsis -  Dans un collège huppé anglais, les pensionnaires sont répartis par « maisons » dans lesquelles la discipline est placée sous la responsabilité d’un Prefect et de ses trois assistants, les « whips », des jeunes gens de 18-20 ans. Ceux-ci ont à leur service des bizuts (« scums »), qu’ils font courir, leur demandant de leur faire du thé, de les raser ou de chauffer un siège de toilettes. Cette tradition fait partie du « fagging », système qui place les plus jeunes en dépendance vis-à-vis des aînés. Trois garçons parmi les plus vieux, Travis, Wallace et Knightly,  sont particulièrement hostiles à cette discipline ; ils sont menés par Mick Travis, un personnage excentrique. Le film s’articule autour d’une lente marche vers la révolte, tout en montrant quelques aspects de la vie quotidienne des pensionnaires : une visite médicale, les douches collectives, les chants dans l’église, les repas, l’entraînement militaire, etc. Mick et ses amis sont soumis à des punitions répétées, qui culminent par une séance de « canning », administrée sur les derrières des trois contestataires par le préfet Rowntree. Après avoir découvert une cache d’armes automatiques, les trois révoltés, avec la petite amie de l’un d’entre eux et un junior prénommé Philips se positionnent à la sortie de la chapelle du collège. A la sortie de l’office, ils font feu sur la foule des parents, des élèves et des enseignants, tuant notamment le directeur d’une balle dans la tâte. La musique principale du film, le « Sanctus » de la Missa Luba, chantée par un chœur d’enfants congolais, revient constamment. Elle fut longtemps en tête du hit parade des singles en Grande Bretagne.

 

Thèmes abordés en rapport avec la recherche –  Le thème principal dans ce domaine est la domination des élèves plus âgés, et notamment les « whips », sur les plus jeunes, dont ils se servent comme des compagnons de sexe. Par ailleurs, des idylles se nouent librement entre pensionnaires.

 

Jugement en rapport avec la recherche – L’auteur porte un jugement très sévère sur l’institution des écoles privées britanniques, notamment sur le système disciplinaire. L’aspect d’abus sexuel des plus grands sur les plus jeunes est compris dans la condamnation. En revanche l’aventure amoureuse entre un grand (Wallace) et un petit (Philips), que l’on voit partager le même lit, est traitée avec beaucoup de romantisme et de compréhension.

Tag(s) : #Adolescence, #Sexualité, #Cinéma, #Garçons, #Amitiés particulières, #Pédérastie, #pensionnat, #Internat, #cinéma, #école, #Grande-Bretagne, #Public Schools

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :